Je suis une vilaine maman

Par défaut

Je suis une vilaine maman. oui, oui, et je l’assume.

J’ai trouvé du travail. Je prends mon vélo. 20 minutes. Je monte dans le bus. 35 minutes. Le matin et le soir. Je pars à 7h45. Je rentre à 18h ou 18h30.

Je n’emmène plus mon fils à l’école. Et je ne peux pas aller le chercher. C’est son papa qui fait le pédibus, et le laisse une demi le matin et une heure le soir à la garderie.

En plus, j’ai réunion tous les mardis et danse tous les jeudis.

Le mardi soir, Joachim prend la direction  de Chez Nonna, pour ne rentrer que le mercredi.

Alors, je suis devenue une vilaine-maman, que son petit ne voit que pour un câlin le matin, et quelques petites heures le soir. Vraiment très vilaine.

Je comprends que son coeur de petit garçon soit si triste. Il faut aussi ajouter à ce bouleversement, la fatigue de tout le monde.

Et le weekend, où on voudrait faire tant de choses, et profiter de chaque minute pour être ensemble, passe si vite, et devient sujet de frustration pour chacun.

Les ajustements se feront au fur et à mesure. Une maman qui travaille, ce n’est ni terrible, ni rare!

Publicités

À propos de muuuum

j'ai 35 ans et je suis la maman d'un petit garçon de 1 an. Je suis à la maison, par choix et par nécessité. je regarde grandir ce petit homme... nous avons, avec son papa, fait des choix autour d'une parentalité respectueuse de l'enfant, de l'humain et de la planète. Mais celà ne va pas sans interrogations, sans doutes, sans convictions aussi... témoignage de parents concernés...

"

  1. Non, tu n’es pas une mauvaise maman, juste quelqu’un qui est heureuse et soulagée d’avoir trouvé du travail ?! En plus le papa prend le relais le matin, et si je comprends bien un peu le soir, quoi de mieux ? Si je suis à mi-temps c’est en partie aussi parce que je m’occupe toute seule à 90% des Doux en semaine. Concernant le périscolaire, nous avons trouvé une nounou qui fait manger Grand à midi et le reprends à 16h30, jusqu’à ce que j’aille le chercher à 18h30 les lundis et jeudi lorsque je suis en classe (et le vendredi, parce que le vendredi pour moi, ce n’est pas danse mais violon ;)) . Du coup, il ne fait que la demie-heure de garderie le matin. PAJE et réductions d’impôts déduites, cela ne nous revient guère plus cher et Grand Doux reste dans un cadre familial (le périscolaire dans notre ville de banlieue, c’est disons, euh, tonique). Tu peux aussi demander à la maîtresse de ne pas le réveiller trop tôt de la crèche pour ne pas devoir le coucher trop tôt le soir… Mais je comprends que reprendre le travail, c’est quand même compliqué… Je crois qu’il faut parvenir à ce que le temps qu’on passe avec la famille soit de la meilleure qualité possible et assumer ses choix en entendant la tristesse de celui qui se sent provisoirement délaissé. Bon courage en tout cas !

    • Le temps, c’est ce qu’il faut pour que les rouages soient bien huilés! Son papa s’occupe de lui le matin et le soir, et nous sommes bien épaulés par mes beaux-parents. Moi, j’ai juste l’impression d’habiter paname et non plus Bordeaux, avec tout ce temps de trajet… 🙂 Merci Flo pour ce témoignage et ces encouragements!

  2. Un changement, c’est toujours compliqué pour toute la famille.
    Petit à petit un autre rythme s’installera.
    Et avec 40mn de vélo par jour, tu vas tenir la super forme !!
    Pour les week end, « buller » en famille, c’est bien aussi …

    • Oh, oui, la forme je la tiens par le bon bout, mais le vendredi je suis HS! Il faut que je convainc mon chéri que le wwekend on peut rester à la maison… merci pour ton soutien Phypa!

  3. J »ai travaillé à temps plein quasiment tout le temps ( sauf 4 mois à mi temps et quelques semaines de chômage ). J’ai eu 4 enfants. J’avais un boulot très prenant et que j’aimais beaucoup . Je ne pouvais pas imaginer ne pas travailler. Les enfants, les uns après les autres,, ont pu certaines fois, dire » Maman pourquoi tu travailles? » ou  » maman je veux pas que tu ailles travailler ». Mais jamais je ne me suis sentie ni coupable ni méchante ni mauvaise mère. Je peux témoigner que mes enfants sont devenus des adultes bien ( chacun dans leur genre), responsables, avec leurs problèmes comme chaque personne en ce monde. La présence physique ne fait pas tout: c’est aussi la capacité à être bien présent quand on est là qui est importante, l’amour et l’attention ( ce qui ne veut pas dire être gnan-gnan et tout accepter). Il n’y a pas de mère idéale, il n’y a pas de mère parfaite. Il n’y a pas de situation idéale .Il y a des êtres humains qui se réalisent aussi bien à travers la maternité, qu’à travers le travail. Il y a des choix qui sont ce qu’ils sont et qu’on assume et chacun fait avec.
    Une Mamy retraitée

    • c’est bien mon modèle!
      Je t’ai pourtant souvent attendu avec impatience guettant les voitures embouteillées de l’autre côté… et ça même grande ado.
      Mon sentiment d’il y a sept mois s’ est estompé. Il n’est pas forcément aisé de passer à une disponibilité quasi entière à un travail à temps plein. Ça va mieux. Même si j’aimerais travailler plus près de la maison

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s