Mettez du Filliozat dans votre vie! 2

Par défaut

Il y a quelques temps (déjà) je vous parlais de ce que j’avais pu mettre en place avec mon fils grâce au livre d’Isabelle Filliozat « J’ai tout essayé ». J’y évoquais les premières victoires et belles réussites d’interaction avec mon fils. Mais je retire aussi de ma lecture des doutes sur certains aspects développés par l’auteur, car j’ai beaucoup de mal à mettre en pratique ses préceptes.

Le premier doute porte sur la DESCRIPTION, déjà évoqué par d’autres neurones, comme Vaallos. Quand décrire? Lorsque je suis dépassée par un comportement de mon petit bonhomme, et que j’ai besoin de faire le point avant de trouver une solution adéquate? Que décrire? L’état dans lequel je suis, celui de mon fils, son action? Toutes ces questions viennent au moment où j’ai besoin d’entrer dans ce questionnement oral, et par conséquent, je ne me trouve jamais pertinente dans mes descriptions. Les jugements de valeur prennent le dessus. Comment décrire à Joachim que son papa est triste en partant au travail parce qu’il n’a pas eu un bisou, un câlin, une reconnaissance de sa progéniture (oui, je sais, son papa est très en demande… et n’arrive pas à relativiser), sans culpabiliser le bout de chou?

La description est plus naturelle pour accueillir une évolution positive, plus difficile pour accueillir une négative, sans émettre de jugement dévalorisant.

Je suis aussi très partagée sur l’idée de laisser choisir mon fils. Pourtant, pour « acheter » la paix, j’emploie souvent ce subterfuge, mais il me revient en pleine figure quand il s’agit de choisir entre 4 couches « crocodile » identiques… j’évite les conflits inutiles, mais je perds un temps fou pour habiller petit coeur.

Le chemin de l’éducation non-violente est semé d’embûches… mais je m’accroche pour trouver des solutions équitables, pour harmoniser nos rapports. Nous sommes les guides de nos enfants. A chaque conflit, situation problématique, je réfléchis à un changement de comportement, qui réglera ce problème.

Une troisième et dernière réflexion me vient en parcourant Filliozat : celle de la déculpabilisation. Mais en fait, là maintenant tout de suite, je ne retrouve plus l’extrait qui m’avait soulagé il y a quelques temps. Je me replonge dans le livre et vous en parle plus tard!

Publicités

À propos de muuuum

j'ai 35 ans et je suis la maman d'un petit garçon de 1 an. Je suis à la maison, par choix et par nécessité. je regarde grandir ce petit homme... nous avons, avec son papa, fait des choix autour d'une parentalité respectueuse de l'enfant, de l'humain et de la planète. Mais celà ne va pas sans interrogations, sans doutes, sans convictions aussi... témoignage de parents concernés...

"

  1. On rencontre les mêmes problèmes à la maison… Ce n’est jamais facile d’éduquer. C’est sûr que ce n’est jamais agréable pour un enfant d’entendre décrire son comportement inapproprié, mais en même temps s’il culpabilise un peu, c’est bien la preuve qu’il ressent un certaine empathie, non ? Dis-toi que vous avez le droit d’être agacés et de lui dire. Par ailleurs, as-tu lu Parents efficaces de Gordon ? Je trouve qu’il donne de bonnes indications pour formuler de bons « message-je » lorsqu’on a un problème avec le comportement de quelqu’un. Ceci dit ce n’est vraiment pas évident, l’essentiel est de perséverer. Concernant les choix laissés aux enfants, ce n’est pas trés « filiozien » ce que je vais te dire, mais chez nous on limite les choix possibles à quelques uns, sur quelques sujets (Grand Doux ne choisit pas, ou rarement ses vétements ou son menu). Je ne suis pas sûre que la paix puisse s’acheter, même s’il m’arrive à moi aussi de promettre un petit truc (en général une petite activité sur la plage de temps dégagée) si le gosse s’habille rapidement (l’habillage, c’est notre GROS conflit) Si vraiment quelque chose ne passe pas, on se pose la question « est ce que c’est vraiment important pour moi » et on essaye de proposer (ou mieux de lui faire proposer) une alternative (là aussi je te renvoie à la lecture de Gordon). Rassure-toi, chez les autres aussi ça ne se passe jamais comme dans les livres. Bon courage. Flo

    • merci Flo de ton commentaire. J’ai commencé à lire Gordon, mais Joachim était vraiment petit, et je n’ai pas continué ma lecture. Je lui dis quand je suis en colère, quand j’en ai marre… mais on traverse une petite phase d’opposition à papa, pot de colle avec maman… Je ne fonctionne pas par récompenses, souvent je lui rappelle l’objectif pour qu’il comprenne où est son intérêt immédiat… Je me pose souvent la question « Qu’est-ce qui est important pour moi, nécessaire pour lui », comme tu le dis, et ça aide à relativiser, à lui laisser ses chaussettes dépareillées, l’essentiel étant qu’il ai chaud aux pieds! Oui, ça me rassure de lire des commentaires comme le tien, je me sens moi seule avec mes questions! merci encore.

    • il en existe encore plein des guides, mais Filliozat, c’est vraiment intéressant et pas prise de tête (malgré tout ce que je dis). Et si tu voudras au moment opportun, que je t’apporte un soupçon de conseil, je ferais au mieux 😉

  2. Merci pour la citation !
    Je suis plongée dans les Faber & Mazlish et j’ai pas mal de lectures à venir et pourtant toujours la même crainte… Comment ça va se passer à la mise en pratique ?
    Je m’entraîne avec mon petit bonhomme, mais pour l’instant c’est très facile. J’utilise ces premiers mois pour m’entraîner moi à avoir les « bons » réflexes, à écouter ce que je dis pour modifier certaines habitudes. Et après ? J’ai à la fois hâte de tester et peur de me planter.
    Les exemples dans les livres que j’ai lu me paraissent souvent trop beaux pour être vrais, et même si je suis convaincue par le fond et la méthode, je pense qu’en pratique c’est compliqué de trouver le bon équilibre, d’utiliser la bonne astuce au bon moment, d’avoir le recul nécessaire…
    Probablement qu’on cherchera toute notre vie pour arriver à rester dans la bonne direction, mais je suis persuadée que ça vaut le coup de s’accrocher…
    Ou peut-être que dans deux ans j’aurai mis tout ça à la corbeille… mais j’espère que non ^^ »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s