Toutes et tous avec les sage-femmes 2

Par défaut

Elodie Conseils Educatifs et moi avons commenté un même article de Causette, sur le métier de sage-femme. Elodie soulignait que les sages-femmes libérales de son secteur étaient peu disponibles. Moi, j’évoquais leur avenir et celui, évidemment lié, des femmes. (j’espère ne pas dire de bêtises dans cet article, les recadrages et commentaires complémentaires sont les bienvenus)
Je veux revenir sur ce que j’ai évoqué : la précarisation des femmes lors de leur accouchement.
Je pense que les sage-femmes sont là pour suivre une grossesse non pathologique, que c’est leur métier et que les femmes qu’elles suivent ne sont pas en danger, pas plus que si elles étaient suivies par un obstétricien!
Ce que j’entrevois dans tout ces changements, c’est surtout le mot ECONOMIES qui me fait froid. « On » économise sur le temps de séjour des femmes à la maternité post-partum, « on » demande aux sage-femmes libérales d’assurer un suivi à la maison, mais… ne sont-elles pas déjà submergées de travail? A-t-on prévu de renforcer leur nombre, leur formation? A-t-on lancé dans les maternités publiques la mise en place de plateaux techniques, de maisons de naissance? A-t-on bien étudié les risques et les bienfaits des Accouchement à Domicile, pour répondre à la demande dans de bonnes conditions? A-t-on pensé à revaloriser les tarifs des actes des SF, pour que leur métier soit reconnu?

j’ai bien peur que beaucoup de femmes se retrouvent seules à la maison, avec un bouchon de deux jours à peine, sans que le suivi prévu soit vraiment assuré. J’ai peur qu’un système de santé à deux vitesses voient le jour : d’un côté les femmes qui peuvent se payer une maternité privée, avec tout l’arsenal « physiologique », les dépassements d’honoraires… de l’autre celles qui se retrouvent seules, après un passage express à la maternité (d’ailleurs très éloignée de leur lieu d’habitation, pour celles qui ne sont pas en ville).
Pas de la faute des sage-femmes, je sais qu’elles font tout pour que cette situation, et d’autres encore que je n’imagine même pas, n’arrive. Elles se font entendre, manifestent, crient leurs engagements auprès de femmes, leurs vocations, les conditions de travail… Il faut les soutenir, il y va de notre santé, de celle de nos enfants.

J’ai par ailleurs découvert le blog d’une sage-femme : http://10lunes.canalblog.com/

Publicités

À propos de muuuum

j'ai 35 ans et je suis la maman d'un petit garçon de 1 an. Je suis à la maison, par choix et par nécessité. je regarde grandir ce petit homme... nous avons, avec son papa, fait des choix autour d'une parentalité respectueuse de l'enfant, de l'humain et de la planète. Mais celà ne va pas sans interrogations, sans doutes, sans convictions aussi... témoignage de parents concernés...

Une réponse "

  1. Je partage entièrement ton point de vue, cet amalgame « restriction budgétaire-sage femme » dessert tout le monde: la profession de sage femme est plus que jamais envisagée comme « sous-médecin » et la santé des parturientes négligée…
    Plus que jamais cette profession a besoin de notre soutien!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s