Enfances…

Par défaut

Pour ma première participation aux vendredis intellos, j’avais un projet plus ambitieux et parler de jouets. Mais je le réserve pour un autre vendredi, avec intro etc…

Aujourd’hui, je viens vous proposer un entrait du texte de Françoise Dolto, extrait du livres « Enfances », texte intitulé « Les yeux ronds ».
« Il était une fois Françoise Marette toute petite…
Comment ça se fait que les grandes personnes ne comprennent pas les enfants? Ca, c’est une chose qui, pour les enfants, est très très surprenante : d’abord parce que les enfants croient que les grandes personnes savent tout jusqu’au jour où, en questionnant sur la mort, ils s’aperçoivent soit que les grandes personnes ont peur de parler de la mort, soit que les grandes personnes, si elles disent la vérité, ne savent rien sur la mort; alors, ce jour-là, les enfants sentent que les grandes personnes ne font pas exprès de ne pas les comprendre. Les enfants comprennent, ce jour-là, que c’est très drôle de vivre, puisque personne ne comprend ce que ça veut dire.
Là-dessus, suivant les enfants, ou bien ils veulent oublier qu’ils ne comprennent pas ce que c’est de vivre, et ils font semblant de comprendre des toutes petites choses de tous les jours pour s’intéresser à ça et fuir comme le font les grandes personnes ; ou bien ils restent en quelque façon des poètes, et tout ce qui est mystérieux, ça fait partie de ce qui les fait vivre : ils aiment ce qui est mystérieux, ce qu’on ne peut pas toucher, ce qu’on ne comprend pas, et ce qu’on ne comprend pas, c’est pour eux ami, ça devient ami, je crois. »

L’introduction de ce texte sensible et sincère, ce dialogue entre une mère (Françoise Dolto) et sa fille (Catherine), je l’ai lu enceinte et je viens de le relire avec bonheur. La grande personne déchue de son statut de dieu, je veux l’assumer tous les jours !

Publicités

À propos de muuuum

j'ai 35 ans et je suis la maman d'un petit garçon de 1 an. Je suis à la maison, par choix et par nécessité. je regarde grandir ce petit homme... nous avons, avec son papa, fait des choix autour d'une parentalité respectueuse de l'enfant, de l'humain et de la planète. Mais celà ne va pas sans interrogations, sans doutes, sans convictions aussi... témoignage de parents concernés...

"

  1. Merci beaucoup de ta contribution!!!! Un bien joli texte que je ne connaissais pas non plus!!!
    Connaissant les angoisses existentielles de mon Anté-pré-ado je ne dirais pas que les enfants peuvent rester aussi distants que décrit ici vis à vis de la vie et de la mort…
    Je m’interroge aussi sur la vision de la grande personne par les enfants… et j’espère aussi secrètement que mes enfants n’ont pas eu besoin d’attendre de me questionner sur le sens de la vie pour savoir que je ne sais pas tout!!!
    Après tout, les enfants et les adultes peuvent se considérer l’un l’autre comme deux espèces différentes d’être humains… (cf. la contribution de la semaine dernière sur A. Gopnik)

    • J’ai lu la contribution de cette semaine sur Cyrulnick et son « sauvetage », et je trouve que ces deux textes sont finalement très proche, avec une vision manichéenne des choses, souvenirs filtrés par le temps et par une psychanalyse. Finalement, il existe une multitude d’approche, autant qu’il existe d’enfants, de personne. Mais j’aime l’idée que ces deux textes se font échos. a développer peut-être?

  2. Pingback: La famille et les psy : « euh, quoi de neuf docteur ? » «

  3. Pingback: Elle nous a tous allaité un an, ce qui était extraordinaire « Les Vendredis Intellos

  4. c’est un joli texte, mais même si Dolto connaissait bien son sujet, j’ai l’impression que c’est trop « violent » comme changement, comme si ça se faisait à un moment unique. Mais j’ai l’impression que ce changement de conception de l’adulte qui sait tout à l’adulte qui ne sait pas tout se fait peu à peu, parfois même extrêmement lentement, et parfois même jusqu’à ce qu’on se rende compte qu’on est nous même adulte mais qu’on ne sait pas tout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s