Ca sent bon le CACA!

Par défaut

Premier article thématique, je fais directement dans la trach-attitude.

Je vais vous parler de ce qui constitue mon quotidien.

De celles qui accompagnent mes journées et surtout celles de mon fils, celles qui font jaser, discuter dans les salons, celles qui font bondir nos mères féministes et soixantehuitardes (maman, si tu me lis…)… ces demoiselles, j’ai nommé, tadada !!!!, les COUCHES LAVABLES !

Nous nous sommes lancés dans l’aventure du pipi et du caca qui se lave…

Savoir qu’un enfant qui naît est potentiellement et directement un gros pollueur, sans avoir rien demandé, m’horrifie.

Une image : celle d’une BD montrant la terre avec un anneau type Saturne constitué des couches des bambins occidentaux de 0 à 2 ans ½… gloups

Alors, les couches lavables je dis OUI ! Et comme dit mon médecin : ça ne les empêche pas de grandir ! J’ai été soutenue dans ma démarche par mon chéri qui y a vu finalement un gain financier…

Il est vrai qu’il faut être organisé et prévoyant, que c’est un peu contraignant… mais je ne les lave pas à la main, c’est la machine qui s’y colle. Mais, il n’y a pas besoin de pliage, elles ressemblent à leurs cousines jetables.

Et il est vrai que je suis à la maison, donc je gère les lessives la journée. Je pense qu’avec un programmateur, il est possible de s’en sortir quand maman et papa travaillent !

Entre nous : papa aussi sait se servir d’une machine à laver le linge, et est capable d’étendre et ranger le linge… à bon entendeur…
(une très bonne émission de france inter)

Mode d’emploi à la manière d’une recette de cuisine

il vous faut :

1 bébé

1 parent ou assimilé

20 couches

20 inserts

lingettes recueil celles (qui peuvent passer à la machine quand se n’est que de la pissouille)

4 culottes adaptée

Liniment ou eau (astuce chez Till The Cat)
Cotons (qui peuvent être, eux aussi, lavables)

Placer le bébé sur la table à langer et le déshabiller du bas.

Enlever la couche souillée, la placer dans un seau hermétique fait exprès, et la lingette souillée de pipi avec, celle avec le caca, hop ! dans les WC (elle peut attendre dans une poubelle, aux pieds de la table, pour ne pas laisser bébé seul sur la table à langer, parcequ’on change rarement ses petites fesses à proximité immédiate d’une cuvette de water).

Réserver la culotte.

Nettoyer le siège de bébé (en commençant par le zizi)

Placer sous ses fesses propres une nouvelle couche avec insert si nécessaire et une nouvelle lingette.

Agrafer et ajuster la couche avec les scratches.`

Placer la culotte de façon à ce que la couche ne dépasser nulle part.

Et voilà vous pouvez rhabiller bébé !

Quand le seau est plein, on enfourne son contenu dans la machine à laver le linge, à 60° avec de la lessive (suivre les indications données sur l’emballage).

Quand la machine est finie, étendre les couches et les laisser sécher, puis les ranger.

Les astuces de Violaine :

–       Fesses rouges ? utiliser des lingettes en polaires qui gardent le petit cul au sec

–       couches jaunies par les celles des nourrissons allaités : le soleil les blanchi, c’est génial

–       mettre les lingettes et les cotons à laver dans un filet à lingerie.

Ce que je ne vous ai pas encore dit : nous avons quand même opté pour les couches jetables pour la nuit, les déplacements et les vacances… un peu de normalité Diantre !

Publicités

À propos de muuuum

j'ai 35 ans et je suis la maman d'un petit garçon de 1 an. Je suis à la maison, par choix et par nécessité. je regarde grandir ce petit homme... nous avons, avec son papa, fait des choix autour d'une parentalité respectueuse de l'enfant, de l'humain et de la planète. Mais celà ne va pas sans interrogations, sans doutes, sans convictions aussi... témoignage de parents concernés...

"

  1. Chez nous aussi c’est lavable.. fois2!
    C’est tout à fait gérable même quand les 2 parents travaillent à la condition d’avoir un seche linge (ceci dit même sans travailler si on ne veut pas voir son salon redécoré de couches qui sechent à longueur de temps)
    Ici on en met même la nuit. Il ‘ny a qu’en vacances qu’on reprend des jetables. (et j’ai des fuites la nuit)
    C’est vrai qu’il faut être convaincus mais le poids de mes poubelles me convainc parfaitement!
    Bonne continuation!

    • je crois qu’avec deux bambinos, je n’aurais pas oser… puis on n’a pas la place pour le sèche-linge! je trouve ton témoignage intéressant et motivant! tu as aussi un blog très sympa!
      bonne continuation à vous 4 et merci pour les commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s